Coup d’oeil sur la ligue


    Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Partagez
    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Ven 5 Jan - 9:36

    Hello,

    Je serai à ce tournoi, et j'espère avoir l'occasion d'y voir des Cabaleux de l'est Wink
    http://teamfrancebb.positifforum.com/t5327-la-coupe-des-voraces-i-21-22-avril-2018-lyon


    _________________

    avatar
    Big Mikowsky
    Bonhomme

    Messages : 12167
    Date d'inscription : 10/03/2013
    Age : 36
    Localisation : Dans un bordel de Marienburg

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Big Mikowsky le Ven 5 Jan - 11:35

    Trop loin (en distance) pour moi pis trop proche (en date) du Breizh Bowl.

    Tu seras au Breizh au fait ? bounce

    avatar
    nicaudrom
    La Cuillère de bois
    La Cuillère de bois

    Messages : 9905
    Date d'inscription : 15/02/2012
    Age : 55

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster: Fan de Chaussette

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par nicaudrom le Ven 5 Jan - 12:31

    Maître Acryosis à Lyon hola

    - Les Brutes Nantaises : Tyra, Kaazor, Acryosis et Ashrame
    Tyra de JOL
    Messire Ashrame de BBBL
    et Kaazor noble Cabaleux des BN Nantais

    Je sais sur quelle équipe mes ondes positives vont converger !
    avatar
    Duckynator
    Pipelette Ultime
    Pipelette Ultime

    Messages : 3196
    Date d'inscription : 08/10/2012
    Age : 26
    Localisation : Grenoble

    Feuille de Club
    Nom du Club: Roses-Croix d'Orient
    Roster: Elfes pros

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Duckynator le Ven 5 Jan - 14:18

    J'y serai bien évidemment, un tournoi par équipes à Lyon bounce

    On essaie encore de trouver notre compo
    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Ven 5 Jan - 14:51

    Big Mikowsky a écrit:Tu seras au Breizh au fait ? bounce
    bien sûr !!
    Mais certainement en orga Smile


    _________________

    avatar
    Big Mikowsky
    Bonhomme

    Messages : 12167
    Date d'inscription : 10/03/2013
    Age : 36
    Localisation : Dans un bordel de Marienburg

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Big Mikowsky le Ven 5 Jan - 15:00

    Acryosis a écrit:
    Big Mikowsky a écrit:Tu seras au Breizh au fait ? bounce
    bien sûr !!
    Mais certainement en orga Smile

    Et tu penses pouvoir héberger de pauvres hères ? Very Happy

    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Ven 5 Jan - 15:51

    Oui Smile
    Mais on refera u post pour ça vilain squatteur... de post Very Happy


    _________________

    avatar
    yaouch
    Pipelette Ultime
    Pipelette Ultime

    Messages : 3285
    Date d'inscription : 28/08/2010
    Age : 43
    Localisation : bouray 91

    Feuille de Club
    Nom du Club: Dark Bigoo
    Roster: norse

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par yaouch le Jeu 8 Fév - 8:29

    ola
    y en a que ca tente de monter une equipe de 4 ?
    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Jeu 8 Fév - 9:24

    je suis déjà pris sur ce tournoi Smile


    _________________

    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Dim 22 Avr - 23:53

    Five Spoons a écrit:Maître Acryosis à Lyon hola

    - Les Brutes Nantaises : Tyra, Kaazor, Acryosis et Ashrame
    Tyra de JOL
    Messire Ashrame de BBBL
    et Kaazor noble Cabaleux des BN Nantais

    Je sais sur quelle équipe mes ondes positives vont converger !

    Merci à toi ÔÔÔ Esprit Bisounours, grâce à ton aide, nous l'avons emporté ! hola hola


    _________________

    avatar
    nicaudrom
    La Cuillère de bois
    La Cuillère de bois

    Messages : 9905
    Date d'inscription : 15/02/2012
    Age : 55

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster: Fan de Chaussette

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par nicaudrom le Lun 23 Avr - 8:35

    Félicitations ! I love you
    avatar
    Big Mikowsky
    Bonhomme

    Messages : 12167
    Date d'inscription : 10/03/2013
    Age : 36
    Localisation : Dans un bordel de Marienburg

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Big Mikowsky le Lun 23 Avr - 11:08

    Ah ouais, gg les BN clap

    avatar
    Rallmir
    Pipelette Ultime
    Pipelette Ultime

    Messages : 2532
    Date d'inscription : 26/07/2012
    Age : 43
    Localisation : Bergerac

    Feuille de Club
    Nom du Club: BB Mascarade
    Roster: Druchiis

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Rallmir le Lun 23 Avr - 11:26

    hola


    _________________
    Le Blood Bowl est un sport qui se joue à 11 contre 11 au tour1. Et au tour 16, c'est le Furet qui gagne...
    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Lun 23 Avr - 15:25

    notre capitaine a fait un beau résumé que voici : http://bloodbowlclub.com/news/88


    _________________

    avatar
    Rhum
    Futur Champion du flood
    Futur Champion du flood

    Messages : 375
    Date d'inscription : 04/09/2016
    Localisation : Dans l'44

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Rhum le Lun 23 Avr - 18:58

    Je savais que vous étiez talenteux !!

    Bravo les p'tits gars cheers cheers cheers
    avatar
    Poulpi
    Super Champion de la papote
    Super Champion de la papote

    Messages : 1058
    Date d'inscription : 19/10/2009
    Age : 38
    Localisation : Lyon

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Poulpi le Lun 23 Avr - 19:00

    Ouais franchement bravo les gars , parce qu'il y avait du niveau en face !
    Mon équipe finie 4e ... médaille en chocolat en finissant sur un nul contre l'amicale du push-push (l'équipe de france).
    Première fois pour moi un tournoi par équipe de 4 et avec système de draft. Franchement j'ai adoré !

    Bisoux les cabaleux
    biere
    avatar
    Lars Envengger
    Champion de la division 2
    Champion de la division 2

    Messages : 2462
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 43
    Localisation : Saint-Etienne

    Feuille de Club
    Nom du Club: Morkestaad Vikings
    Roster: Nordiques

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Lars Envengger le Lun 23 Avr - 19:16

    4e c'est une sacrée perf également, vu les équipes présentes, bravo!

    Du coup, j'ai vu que tu termines 23e en individuel avec tes nordiques (sur 72 joueurs, la perf est plus qu'honorable, surtout qu'on joue pas exactement pareil quand on est en équipe). Ca fait quoi comme fiche, et quel a été ton ressenti des hommes du nord? Very Happy
    avatar
    Big Mikowsky
    Bonhomme

    Messages : 12167
    Date d'inscription : 10/03/2013
    Age : 36
    Localisation : Dans un bordel de Marienburg

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Big Mikowsky le Lun 23 Avr - 19:25

    Ouais, carrément, jolie 4ème place Poulpi clap

    avatar
    Poulpi
    Super Champion de la papote
    Super Champion de la papote

    Messages : 1058
    Date d'inscription : 19/10/2009
    Age : 38
    Localisation : Lyon

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Poulpi le Mar 24 Avr - 11:09

    Merci mais ça aurait pu être mieux si je n'avais pas fait de l'huile lors de mon dernier match contre Bibi. J'ai toujours cette perte de self-control quand j'affronte un joueur que je sais meilleur que moi...
    En indiv je fais 3-0-2 et en équipe on fait 3-1-1 à égalité avec les 3e, sauf qu'ils ont une petite défaite et pas nous :'(

    La stratégie de mon capitaine est simple : mettre en roster caché mes nordiques à chaque draft parce que mes norses ont la capacité de pouvoir faire chier presque tout les rosters.

    1ere ronde on affronte les socks , j'hérite des nains du chaos de Old Dwarf qui par gourmandise fait le gfi de trop avec le centaure porteur de balle. Je le contre et déroule tranquillement en deuxième mi-temps. victoire 2-0 mais mes coéquipiers ont tous perdus ! Défaite de ronde 1-0-3

    2e ronde on tombe sur la team bashlord du Blitz57. Clairement ils ne sont pas venus pour jouer le ballon Wink Je joue encore contre des nainducs mais c'est moi qui le bash et je gagne 2-0. Victoire de ronde 4-0-0

    3e ronde contre les Srans (les locaux). Je me tape des Khemris, je gagne le toss et il me sort défense parfaite. Je me retrouve à gérer toute son équipe sur la LOS et contre autant de Fo5 et de gardeux c'est pas la joie. Il me ventile gentiment mes joueurs à chaque tour et fini par me contrer. En 2e mi-temps je le force à marquer vite pour tenter de faire au moins le nul mais il me refait le coup de la défense parfaite... impossible de faire quoi que ce soit à 5 nordiques sur le terrain. 0-2 dans mes dents. Victoire de ronde 3-0-1

    4e ronde contre les Auvergn'Azes. On affronte enfin des gros joueurs. Je tombe contre des Sylvains que je table rase. Je ball control comme un salaud pendant que mon vicieux essuie ses crampons sur tout ce qui tombe par terre. 1-0. Victoire de ronde 2-2-0

    5e ronde contre l'amicale du push push. Là on rigole plus, je demande à mon capitaine de ne pas tomber au mieux contre les EN de Harti et j'hérite des MV de Bibi. Je l'avais gagné à l'ainpact il y a quelques mois et il avait à coeur de prendre sa revanche. Je panique dès les premiers tours quand je vois que ses placements sont gérés au millimètre, mais je reprend mes esprits quand mon yeti lui dézingue une momie garde (qui regen arf). Trop tard, je n'arrive pas à passer. En 2e il déroule tranquillement son jeu et me sort des joueurs un par un méthodiquement, c'est trop fort pour moi. Il BC et me laisse la possibilité de blitz son porteur au tour 15 avec un ulf mais il faut passer en force avec des 5+5+4+ , le premier jet est raté. Défaite 0-1.
    Entre temps mes coéquipiers sont héroïques et Benny en humain gagne contre Karaak et ses Lezards , et Tristelune gagne avec ses EPros contre les EN d'Harti !! Nul de ronde 2-0-2


    Les nordiques j'adore ça ! Malheureusement ce n'est pas mes figs donc il faut que je me trouve une équipe sympa à peindre pour essayer de les jouer plus souvent en tournoi. Ce qui est sympa avec ce roster c'est que tu peux tout faire (ou presque) : la bash , le jeu de course , un peu d'agilité dans les moments difficile. Le yéti griffe chataigne est énorme et fait peur à tout le monde c'est vraiment un atout , sauf quand il foire ses blocks (le con)
    avatar
    Lars Envengger
    Champion de la division 2
    Champion de la division 2

    Messages : 2462
    Date d'inscription : 02/12/2012
    Age : 43
    Localisation : Saint-Etienne

    Feuille de Club
    Nom du Club: Morkestaad Vikings
    Roster: Nordiques

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Lars Envengger le Mer 25 Avr - 8:57

    Poulpi a écrit:Les nordiques j'adore ça ! Malheureusement ce n'est pas mes figs donc il faut que je me trouve une équipe sympa à peindre pour essayer de les jouer plus souvent en tournoi. Ce qui est sympa avec ce roster c'est que tu peux tout faire (ou presque) : la bash , le jeu de course , un peu d'agilité dans les moments difficile. Le yéti griffe chataigne est énorme et fait peur à tout le monde c'est vraiment un atout , sauf quand il foire ses blocks (le con)

    Tu prêches un convaincu pour ce qui est des Nordiques Wink Personnellement, je pense les avoir beaucoup trop joué, par contre... Du coup, je me suis lassé, vraiment. Pour le Yéti... On en discutait avec Big en pm, le prochain tournoi que je referai en Norse, je pense que ce sera le cas échéant sans Yéti. Ok, il a potentiellement un gros impact, mais il n'est vraiment pas sûr... Et c'est pas comme un Troll chez les Bas-Fonds... Parce qu'autour, c'est pas bien plus stable à cause de frénésie Very Happy

    Il n'en reste pas moins que c'est un roster où on peut tenter des choses Smile

    Pour les figs...J'ai une boîte de figs comme celle-ci Norse de chez Greebo, que je ne peindrai pas, qui sont à assembler. A priori, c'est pas ce qu'il y a de plus simple, de ce que j'ai pu en lire, et il y a des lignes d'ébarbage à reprendre... Elle n'a jamais été peinte, et est comme neuve Smile

    On doit pouvoir en discuter par sms Wink
    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Mer 25 Avr - 9:37

    edit : en fait, on va en discuter là-bas : http://cabalvision.forumactif.com/t9306-tournois-yeti-ou-pas#288884
    histoire de retrouver les posts si on les recherche plus tard Very Happy


    _________________

    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Jeu 26 Avr - 21:01

    Voici le compte-rendu d'Ashrame qui est un joueur en ligne (BBL) et dont c'était le second tournoi.
    Il est....un peu plong, mais je pense que ça peut donner envie à certains de s'y mettre Wink

    Ashrame a écrit:Bonjour, bonjour,
    j'ai fait un minuscule résumé de mon tournois,c 'est mon deuxième le premier par équipe ! Voila, à peu prêt ce que j'ai vécu pendant mon escape lyonnaise !


    Je suis défoncé.
    (c'est le titre ! ou alors mon état en rentrant ... )

    Il est 8h15 je viens d’arriver au boulot et je me sens malade / fatigué / au bout du bout / vidé (rayer la mention inutile) parce que ce week end j’ai fait mon premier tournois de blood bowl sur plateau par équipe et loin de chez moi !

    Alors non je n’ai pas le mal du pays, chez moi c’est Paris et Paris c’est pollué / bruyant / stressant / pollué (rayer la mention doublée ! oui oui je vais vous faire un commentaire « jeu d’été » comme petit avant-goût de vos vacances sur la plage histoire de vous rendre le moment ludique et je l’espère agréable) mais faire un tournois loin de chez soi est une expérience radicalement différente de « faire un tournoi à côté de chez soi ».

    Comme vous vous en souvenez peut être j’avais déjà fait, il y a deux mois, mon premier tournoi, la Déchéance VII, tout seul avec un succès plutôt mitigé sur le plan sportif (2/1 /2) mais une très belle réussite sur le plan humain ! Fort de cette expérience j’ai décidé « spontanément » (obsi m’a forcé) de m’inscrire tout seul à un deuxième tournois par équipe cette fois ce qui peut sembler assez paradoxale au final (de s’inscrire tout seul par équipe … je précise pour les plus lents car je suis un coach ouvert et je ne laisserai personne sur le coté de la ligne de mon commentaire). Comme je ne suis pas à un paradoxe prêt j’ai décidé de jouer un roster que j’exècre par-dessus tout : des nains. Les nains qui je vous le rappelle est le seul roster aussi chiant à jouer qu’à affronter !
    Restait l’épineuse question de mon équipe. Ma première idée est de tenter de jouer 4 matchs en même temps, si tout se goupille bien et que je passe 1m42 par tour je peux réussir l’improbable et être le premier joueur de blood bowl par équipe en solo.

    1ere contrariété : je dois jouer 4 rosters différents, ce qui ne m’arrange pas, j’avais déjà eu du mal à en trouver un ...

    Deuxième contrariété pendant la phase de test au bout de trois tours je fini de m’embrouiller dans mes compétences et je commence bâcler mes placements. L’ensemble de mes tests se révèlent pour le moins infructueux…

    Troisième et Ultime contrariété : Obsidian m’informe qu’il n’acceptera pas une équipe d’une seule personne pour une sombre histoire de définition, genre une équipe serait « un petit groupe d'individus partenaires dans un but commun »… je dois donc me rendre à l’évidence : il me faut d’autres joueurs, une équipe digne de sa définition.
    Bon on ne va pas s’mentir, j’ai une mémoire des noms déplorables, mon esprit va se fixer sur un détail de la vie (autre que le nom du coach) occultant volontairement le tableau global voire l’essentiel et je suis à peu près aussi connu que Charly Berthier ! (à ceux qui se demandent qui est charly berthier je leur demanderai de relire la phrase dans sa globalité … car oui j’écris toujours pour les moins vifs d’entre nous ! ). En gros je ne connais personne, personne ne me connaît et je ne me souviens d’aucun nom de coachs … ce qui évidemment ne va pas m’aider dans ma quête.

    J’entreprends donc de monter ma propre équipe dans ma ligue la BBBL. Comme vous le savez déjà, et pour ceux qui l’ignore je vais le préciser : la BBBL est une ligue internet d’une 30aine de personnes, je ne sais pas si on peut donner le titre de coachs à tout le monde et vu que vous avez l’air un peu tatillon sur les définitions je préfère parler de personnes, enfin si de quelqu’un quoi, pas de personne mais de personnes… bon laissez tomber.

    La BBBL officie depuis 2011 sur le jeu cyanide (pas la version Java). Cette ligue de haute volée aura permis à de très nombreux talents d’éclore. On évalue entre 1 et 5 le nombre de « talents », nombre dépendant vous l’aurez compris de la définition que vous donnez au mot talent, par exemple est ce que vous êtes très attachés aux performances, à la capacité d’invoquer la « Chance », ou au coté con-con-sympathique ? ça vous change la définition du talent, mais bon qu’on parle de Poulpi, d’Obsi ou d’autre, le plus charismatique ayant foulé notre ligue était Clement0 (attention, troll is coming) avant de se retrouver à séquestrer des petites filles dans les caves, Monsieur Clément version 0 a commencé chez nous. Et ouais c’est là où il a appris ce qu’était une Zongo, et ce qu’était l’humilité ! Après de nombreuses tentatives infructueuses, le sulfureux coachs punk, dans la plus pure définition Grand-Fabesque, a décidé de ne jouer qu’en Vis-à-vis, version qu’il trouve « plus simple et plus accessible».
    Bon tout ça pour dire que le hasard fait parfois (très) bien les choses et que Tyra dit l’affreux ou le méprisant quand il porte son chapeau, seul coach ayant réussi à faire pleurer un enfant de moins 10 ans en plein tournoi, me propose de rejoindre son équipe des « Brutes Nantaises ». Cette proposition avait, pour moi, un double avantage : 1/ c’était la meilleure proposition (la seule) et surtout je me suis tout de suite reconnu dans ce nom !
    Alors pour les amoureux de sémantique une brute c’est au choix une bête parmi les plus dépourvues d’intelligence et de sensibilité, un homme qui n'a ni esprit ni raison ou une personne qui impose une volonté par la violence. Donc voilà, avec mon physique impressionnant qui se situe entre un sandwich sncf des années 80 (ou tyra au choix) et un champion du monde de krav maga, le genre de physique sec et musclé, mais sans le coté musclé, autant vous dire que je me sens dans mon élément, j’accepte donc, c’est décidé, je serai une Brute et pas n’importe quelle brute : une Brute Nantaise (ou BN) !

    L’équipe est constituée de :
    Tyra notre capitaine, notre phare dans la nuit qui nous éclaire de sa sagesse et qui fort de son résultat individuel en CDV choisit de coacher des Khemris
    Kaazor lui veut jouer des Morts Vivants parce que c’est cheaté les morts vivants.
    Acryosis qui est le roi méconnu des hommes lézards
    Et moi des nains, je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de mes nains et du fait que je déteste coacher des nains ? c’est lent, c’est besogneux, leur placement est essentiel, mais leur jeu est sans panache.

    Avec 1100 de tv et 6 compétences simples la tentation est grande de prendre une roster vraiment diversifié : garde, garde, garde, garde, garde et châtaigne, parce que des nains sans chataigne c’est moins pénible. Mais cette composition bien qu’efficace est banale, sans saveur, elle ne me plait pas ! Je décide de partir vers une composition plus atypique, plus surprenante et beaucoup plus intéressante à jouer : Garde, garde, garde … bon faut quand même du garde hein parce que des nains sans gardes c’est juste injouable, châtaigne parce que des nains sans châtaigne c’est moins pénible … ça c’est pour la base, avec ça deux stab et un Roule mort pour fixer le jeu, voir l’arrêter quasi totalement. L’équipe à donc 12 joueurs : deux coureurs, deux blitzers, un tueur de troll et 6 ¾ et un Roule mort, deux relances et pas d’apo… c’est tendu comme composition si les armures craquent … La strat est simple : commencer par défendre, contrer, puis marquer sur son drive ! une stratégie simple parce que robuste, et une stratégie robuste parce que simple ! Mon argumentaire ravageur fini de convaincre mon capitaine Tyra tout d’abord dubitatif. Il ne reste plus maintenant qu’à attendre deux mois… oh putain deux mois … mais ça passe vite 2 mois ! et nous voilà déjà à la veille du tournois, je prends le train pour aller rejoindre mes compagnons de week end.

    1ère erreur : on ne se retrouve pas à l’appart loué à 5 pour l’occasion, mais directement (ou presque grrrrrrrr) à la salle pour se détendre et apprendre à faire connaissance. C’est important de connaitre les gens avec qui vous allez vivre, souffrir, dormir, vomir (toi aussi trouve l’intrus dans cette suite de mots !) pendant deux jours ou plus ! On commence tranquilou par un petit « Pyramide ». Mais une version de luxe sans pépita, ni mot à faire deviner mais avec de vraies pyramide, des paysans et des prières à Amun Rê, le genre de jeu bien stratégique quand vous êtes sobres… mais après plusieurs bières picon 3 made in Lyon , la stratégie c’est plus la priorité ! La partie qui doit durer 90 minutes s’étend encore et encore, c’est que le début d’accord d’accord… après 3 h de discussions confuses nous n’avons plus qu’une envie : terminer … On compte les points et je suis déclaré vainqueur ! normal j’ai marqué le plus de point : hahahaha habon ?
    Bref nous retournons à l’apparte et parlons un peu stratégie avant de se coucher tôt (4h 22), car au blood bowl c’est comme ça qu’on joue l’mieux, frais et dispo !

    On se réveille le lendemain après une nuit de travers, les idées mouvementées et le crâne trop court ou plutôt une nuit trop courte, les idées de travers et le crâne mouvementé, heuuuuu vous l’aurez compris rien n’est vraiment à sa place samedi matin ni notre nuit mouvementée, ni nos idées trop courtes et encore moins notre crâne de travers… tout se mélange. Le chemin vers la salle nous semble long, très long, très très très long… accablés par la pression nous restons silencieux ! bon en réalité c’est un peu comme dans un couple qui se découvre, on pratique l’introspection ou l’art de garder dedans ce qui se voudrait se faire la malle par le mauvais trou. Bref on à la gueule de bois, envie de vomir, on n’est vraiment pas bien, pas bien du tout !
    La coupe des Voraces (CDV) va pouvoir (enfin) commencer !

    Le principe est simple : deux équipes de 4 coachs s’affrontent. Le capitaine (chez nous c’est Tyra) à 4 cartes en main représentant les 4 coachs et leur roster. Il en place une face cachée sur la table, son adversaire fait de même, puis commencent les appariements. Le capitaine de l’’équipe la moins bien classée propose en premier une carte, face visible, le capitaine de l’équipe la mieux classé choisi l’adversaire puis propose une autre carte/coach face visible, et enfin les dernière cartes sont posées et enfin les deux « jokers » (cartes faces cachées sur la table) s’affrontent !
    J’attrape Pilaf, il m’a promis de me prêter une bonne équipe (bah oui je vais pas me faire avoir comme la dernière fois avec Nîmes l’ancien qui m’avait refilé une équipe de 3ème zone ! cette fois ci j’ai demandé de la bonne, de la barbue, de la tatouée). Elle est rose et violette et le roule mort est une sorte de robot géant en mouvement. Mon cœur se soulève, il me transporte de joie devant cette symphonie de couleur, ou alors c’est mon estomac, et ça … c’est annonciateur d’une journée beaucoup plus compliquée.

    [Journée 1

    Match 1 Les Brutes Nantaises Versus les Sranimal'z

    Nous tombons contre les Sean animal’z des locaux forts sympathiques. On ne fait pas les fiérots, notre capitaine nous a obtenu de bons matchs up, je le sais c’est lui qui me l’a dit : Nainduk contre khemri ce qui n’est pas si mal, Khemri contre MV ce qui promet d’être compliqué, gobelin contre lézards (what else ?) et lézard contre nain (ouille). Je regarde les matchs up et je me demande vraiment s’il l’a fait exprès. Mes camarades semblent joyeux, surtout Kaazor, sa joie et sa confiance son communicative. Pour ceux qui ont lu de l’abercrombie, Kaazor aborde ces matchs avec la même confiance et la même désinvolture que Whirrun de Bigle à la veille d’un combat et je pense avec le même talent que ce dernier pour le maniement de l’épée. Je hasarde un timide : « ça va tu l’sens comment » , la réponse fuse tranchante : « je joue mort vivant, c’est cheaté les morts vivants ». Son sourire et communicatif et je me sens porté par sa confiance. Je dispose mes figurines étincelantes sur le terrain et je souris. C’est con hein ? mais j’entends tout le monde s’agiter, se mettre en branle, des coachs hurler, d’autre chanter, et ça me fait sourire car je suis exactement là où j’ai envie d’être à ce moment précis ! Alors oui, c’est vrai que commencer un tournois en affrontant des lézards quand on s’est pris une murge la veille c’est un peu particulier mais je remonte le morale en me répétant que les lézards sont seulement plus forts et plus rapides, pour tout le reste j’ai l’avantage !

    Je gagne le toss, mon cerveau se laisse bercer par les tchoum tchoum pac des dés bocs qui tombe sur les tables. Ma stratégie simple parce que robuste et robuste parce que simple repose sur une défense au roule mort, je choisis donc de recevoir la balle ! Mon adversaire place ses joueurs, j’arrange les miens, je place mes gardeux, mes stabeux, mes coureurs, mon tueur, 2 trois quarts et mon roule mort. Voilà, il est content tintin, tout est bien en place, mon équipe arbore fièrement sa différence esthétique prête à recevoir la balle et à en découdre coute que coute. Mais quelque chose me perturbe et ce n’est pas (que) mon estomac. Je sens que quelque chose cloche ahhhhhhhhhh PUTAIN mais je suis con ! j’ai des palpitations, j’ai fait n’importe quoi … pourquoi je place mon roule mort moi ? ha oui … ha ha ha je suis con moi, c’est parce que j’engage et que si j’ai une sortie je suis dans la merde ! voila pourquoi ! facile… mais du coup « pourquoi est-ce que j’ai choisi d’engager PUTAIN ? », là je ne sais pas, je suis à sec …. Peut-être un effet retord du picon 3 !

    Mon adversaire tape la balle qui tombe au milieu du terrain, je place deux joueurs en safety et je vais la chercher tranquilou. Les lézards sont rapides et je ne veux pas me faire contrer, ça la ficherait mal de perdre mon premier match en ratant mon ramassage… La défense se met en marche, les saurus tape et forme un mur impénétrable pour protéger tous les skinks. Tous ? non, mon adversaire dont le nom m’échappe complètement (déso vieux  mais j’ai un cerveau en camembert ! hummmm non le truc ou y a plein de trous, tu sais … le gruyère !!!) pratique une défense originale, il ferme les couloirs avec ses 4 skinks … Bon pour être fermé, c’est bien fermé, pourquoi pas dans le fond, mais pourquoi les placer à portée de mon châtaigneux ?
    Provocations ? bravades ? Je sens le piège, je suis fébrile. Je regarde ma carte et je me souviens : je suis une BRUTE NANTAISE PUTAIN et en tant que brute je me dois d’imposer ma volonté par la violence alors je frappe, je fracasse, je marave les skinks laissés sans protection tout en avançant lentement mais surement au rythme d’un roule mort toujours très efficace. Tour 8 ma belle stratégie a porté ses fruits : deux joueurs adverses son dehors… deux saurus… Ouais bon voilà quoi, il y a le moi plaisir et le moi réel, le moi plaisir c’est je frappe les skinks donc je les sors, le moi réel c’est je vise les skinks mais je marave les saurus. Qu’est que vous voulez que je vous dise ? qu’est-ce que vous voulez que j’y fasse ? quand on n’a pas de chance, on a pas de chance.
    La mi-temps n’est que sonnée, elle, et je me retrouve à 10 contre 10 après le départ prématuré d’un de mes stabilités. Je tente de convaincre l’arbitre que NON le joueur géant n’est pas un robot fabriqué par des nains ou une sorte d’arme secrète mais juste un nain frappé de gigantisme. En dépit de mon physique impressionnant le jet de contestation est un échec … et le robot doit sortir .. la deuxième mi-temps promet d’être plus complexe !

    Mon adversaire n’est pas venu pour enfiler des perles, son jeu est agressif, il veut gagner ! Il m’embarque sur la gauche avant de me désaxer et de percer sur la droite ! Je ne peux pas faire grand-chose, je manque d’un stabilité de l’autre côté … c’est le TD d’égalisation en deux tours !
    M’en reste 5 ou 6 pour marquer, je ne sais plus bien. Je regarde mes partenaires qui semblent serein., la ronde se passe plutôt bien pour l’instant. Je suis confiant, on n’est peut-être pas nombreux mais l’effectif de mon adversaire est encore plus clairsemé. Nous avançons dans la plus pure tradition du jeu nain et marquons en toute fin de période pour assurer la victoire ! 2-1 premier match, première victoire !

    Je tourne la tête vers mes partenaires qui exultent mollement : c’est le carton plein 4-0 ! Je m’attendais à ce qu’on saute, qu’on danse, qu’on chante mais si la victoire est là , le physique lui fait défaut. Tyra disparait, et je vais me chercher à boire, un coca évidemment !
    La prochaine ronde se profile mais les questions qui nous taraudent sont au nombre de deux : Acryosis va-t-il réussir à stabiliser ses problèmes gastriques ? Ou est Tyra ?
    Le déjeuner passe et nous reprenons des couleurs !



    Match 2 Les Brutes Nantaises Versus l’Ainpact

    Notre capitaine m’épargne les lézards pour m’envoyer jouer contre les humains Yannolegob. Je ne connaissais pas Yanno, je ne le connais toujours pas bien, mais j’ai eu un gros gros coup de cœur pour ce coach et pour ce match ! Tyra et ses Khemri affrontent les Hommes Lézards de Fredao, Les MV de Kaazor tombent sur les Nainduk de Petitlutin Et Acryosis luttera contre les Nécros d’Obélix dont la punchline « qui veut une beigne » me fait sourire !

    La ronde commence bien, Tyra, plus léger depuis sa disparition (je vous laisse lui demander pourquoi) blitz ! Je n’ai pas encore placé mes figurines que déjà la ronde prend un belle tournure. Yannolegob est confiant, comme il me l’expliquera plus tard il trouve que la composition est loin d’être optimale. Il compte jouer sur la relative faiblesse gardesque de mon équipe pour l’emporter ! Il choisit donc de recevoir la balle et me laisse installer mes joueurs : deux joueurs côte à cote à une case du bord de touche et le roule mort bien au centre pour le maitriser.
    Il sourit, son équipe est (très) bien montée avec un frénétique, trois gardes (dont l’ogre), un chef (un blitzer), un lanceur bloqueur (ce qui évite beaucoup de stress sur les deux dés contres) et deux receveurs (un block, l’autre lutte) il l’a très bien équilibrée. C’est mon deuxième tournois et il le sait parce que je l’ai prévenu. En effet, il me manque certains automatismes (avancer le compte tour par exemple) mais dans l’ensemble je me sens quand même plus à l’aise. Je dois donc avoir toutes les caractéristiques du gros noob qui a occulté le frénétique humain ! HAHAAH, OUPS …
    Le temps est capricieux ! A l’image de notre morale durant cette ronde il va passer d’un soleil presque aveuglant, au déluge une fois la balle frappée ! Saloprie de réchauffement climatique. Yannolegob décide de me sortir mon nain de suite, il place deux joueurs en soutien pour annuler mon garde, et s’élance frénétiquement! Je l’entends presque murmurer : quelle aubaine ! Son premier jet, double powskull, jette un froid sur son optimisme, il hésite, il se tâte, il sait que relancer un blocage est toujours compliqué mais il se dit qu’avoir un joueur de plus que moi sur l’attaque ça peut tout changer. Il regarde avec insistance ses relances, il en a trois, il veut vraiment me pousser mon nain dehors le salopiot! Il relance et obtient cette fois ci une flèche et un crane ! Exactement ce qu’il voulait ! ARGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! il pousse mon nain et s’apprête à suivre pour le mettre dehors quand calmement je le remets à sa place. Il me regarde interdit. Je le regarde avec une tête de circonstance. Il me regarde interrogatif et je lâche un simple « il a stab » avec un petit sourire naissant. 5 minutes que je le refreinais ce putain de sourire, que je pensais à ma poker face d’acteur de série B … Bon en vérité j’aurais dû le laisser le pousser et n’activer stab que pour l’empêcher de me mettre dehors, j’aurais alors pu tenter de le mettre dehors, mais ma véritable cible est tailleur ou plutôt receveur ! Je frappe l’un des soutiens (blitzer gardeux) et le Kote mais j’oublie de suivre ce qui était une part essentiel de mon brillant stratagème pour pousser le receveur blodgeur dans la foule … Yanno utilise son apo, le ou plutôt là blitzeuse reste. Devant ma mine déconfite mon adversaire me rassure : si tu avais suivi je n’aurais pas utilisé l’apo, ce qui en soit est une nouvelle encore pire Very Happy mais l’intention est louable, gentille, gratuite ! Bref je commence à le trouver sympathique ! Il ramasse la balle tranquilou bilou sous la pluie et se met en marche.

    Je me positionne simplement, il ne faut pas qu’il puisse me traverser pour aller marquer rapidement et éliminer mon robot de la mort. Yanno forme sa cage à 2 cases de mon roule mort préparant sans doute un passage en force à base d’ogre gardeux et de blitzeur capricieuses… l’opportunité est belle, je ne peux pas la laisser passer ! Je joue consciencieusement l’ensemble des joueurs importants, repoussant à gauche, rebouchant les trous, j’offre un front compacte sur la largeur du terrain et je m’élance ! Avec 7 en force je suis confort je traverse une cage sur 2+ ahbahhaahahah … Yanno tick une esquive en force à 2+ dans 3 ZDT c’est plus que moche, c’est affreux, ignoble, insupportable ! Et il a raison, c’est à ce moment précis que mon capitaine, le sang de mon sang, celui qui est sensé nous mener à la victoire intervient en précisant un point de règle que nous ignorions tous les deux : « la table d’agilité ne va que jusqu’à 6 ». Je le regarde avec un sourire gêné, j’hésite à répondre qu’un jet d’animal sauvage c’est 4+ si on ne frappe pas quelque soit l’armure du joueur, ce qui a à peu près autant de rapport et d’intérêt que sa brillante intervention… Mais il poursuit : « donc tu ne peux pas prendre la base 7 en force pour le jet ! c’est donc un 3+ ! »

    L’argument est lâché, propre, imparable. C’est idiot ça de ne pas aller jusqu’à 7 mais tout le monde s’en fout que ce soit idiot, ce qui est dans les règles EST la règle ! Je sens une goutte d’eau rouler le long de mon front, je suis sa lente progression sur ma joue MERDEUH !!! un 3+ avec un solitaire c’est pas pareil qu’un 2+… mais si j’abandonne mon action je perds l’avantage durement gagné ! Je décide de lancer quand même le dé ! 4 ! HAHAHAHAHAH ca passe et POW … Je lâche un BIM tonitruant ! le contre est en place ! la balle tombe bien, je la ramasse avec mon blitzer (et ouais un nain c’est petit, c’est trapu et surtout un nain ça craint pas l’eau !). Le match prend une tournure très intéressante surtout pour moi.

    A ce moment précis nous sommes bien parti ! Kaazor est entrain de contrer, normal les MV c’est cheaté, Tyra a bien exploité son blitz acculant son adversaire (j’ai dit Acculant hein), seul Acryosis se fait défoncer par des Nécromantiques très en jambe ou plutôt en griffe ou en jambe, comme vous l’sentez. Je reprends le cours du jeu, j’arrive à extraire mon blitzeur et même à le protéger par une belle ligne de défense ou plutôt une belle défense en ligne, mais souvenez vous tout est un peu inversé. Yanno est incrédule, cette composition l’a surpris, je l’ai pris de court, mais il ne compte pas en rester là, non vraiment pas ! Il se reprend et jure, mais un peu tard qu’on ne l’y reprendrait plus. Il sait qu’il doit tenter quelque chose d’habile, quelque chose d’audacieux et d’imprévu, un coup de Jarnac en somme mais quelque chose de maîtrisé. Son joueur s’élance le long de la ligne, esquive le stab (4+), viens au contact du porteur (5+) et le sèche (deux dés contre) on est dans des stats se situant entre 5% avec relance et 1.8% sinon. C’était risqué, très risqué, mais il n’avait plus le choix et il a eu raison de le tenter, je suis admiratif ! Je n’esquisse pas un geste d’agacement parce que je ne suis pas agacé ! C’est le blood bowl, ça arrive, il n’avait pas d’autre choix, le match se déroule de plus dans une très bonne ambiance, mon adversaire est très agréable, je le trouve sympathique du coup je souris. Le match est relancé, la balle tombe le long de la ligne ce qui représente à peu près le pire endroit au monde pour moi. Il se place pour marquer, il n’occulte aucune possibilité. Il joue bien, très bien et il a ce qu’il faut de chance pour me rendre la tâche affreuse.

    Sur la ronde la situation a changé radicalement. Tyra a pris un TD tour 7 en dépit de son blitz, Kaazor se retrouve dans l’incapacité de marquer en contre la faute à un double crâne et risque d’en prendre un et j’ai perdu la balle sous la pluie. Seul Acryosis, notre paquebot, notre rocher poursuit son chemin de croix en continuant à se faire défoncer l’équipe. D’une victoire annoncée nous passons à une défaite inéluctable. L’ascenseur émotionnel est à plein, après avoir atteint des sommets on tombe dans un trou, en gros on accuse le coup. Je sais qu’un TD peut permettre de relancer la machine, qu’il faut s’accrocher, que rien n’est perdu. Je me débarasse de l’importun humain, je repousse ses compagnons et je vais pour ramasser la balle sous la pluie parce que je suis un dingue ! enfin c’est surtout que si je ne ramasse pas la balle mon adversaire tentera de pousser un nain dessus pour qu’elle tombe dehors. Je n’ai pas le choix je dois la ramasser ET la sécuriser ! Mon blitzer se relève, ramasse la balle car il s’en fou de la pluie lui, il est libre ! Le dilemme est fort, je ne peux pas rester le long de la touche, sinon mon adversaire va ma pousser dehors, je ne peux pas aller loin non plus … je dois ménager ma relance je tente et réussi le gfi. C’est fini pour lui, il devra retenter une belle série de jet sans relance. La joie que je ressens est de (trop) courte durée. Yanno, par un push push astucieux peux pousser mon porteur dehors grâce à son frénétique! il suffit d’une esquive 3+, de deux gfi et d’un double block réussi le premier à 1 dé, le second à 2 ce qui donne 7% de chance soit beaucoup plus que ce à quoi je m’attendais … ou alors était-ce à deux dés puis à deux dés contre (11%) ! Quel que soit la combinaison c’est particulièrement bien vu et parfaitement exécuté (presque) jusqu’au bout ! Le dernier block deux dés contre ne passe pas ! PFIOUUUUUU c’était chaud, très chaud … Je marque en faisant le minimum de jets, je suis passé à côté de la correctionnelle ! Alors non ce n’était pas une action évidente et statistiquement la probabilité de réussite n’était pas élevée MAIS c’était de loin LA meilleure chose à faire et de loin, c’était surprenant, et pour un amoureux du push push comme moi c’était un instant magique !

    Mes coéquipiers ne sont pas en reste ! Tyra a égalisé en deux tours avec des Khemris Oui monsieur et Kaazor tient le 0-0 seul Acryosis ne peut rien faire pour inverser le sens du match. We are back dans les bacs comme le dirait les amoureux de nos mères. Les matchs sont plus incertains que jamais mais le plus important est que nous encore là prêt a foutre le souk et tout le monde est corda (oui bon on reste dans le même registre, histoire que s’ils donnent du plaisir à ma mère il le fasse deux fois). Yannolegob a décidé de me faire craquer nerveusement en me collant une pression de dingue ! Il a vu la limite de mon roster : le nombre ! L’arbitre expulse injustement mon robot de la mort … j’essaye de discuter calmement avec lui, lui expliquant qu’il se méprend sur la nature du joueur, mais rien n’y fait, et il est exclu ! Nous nous retrouvons a 10 contre 11 . Mon adversaire en vieux limier des terrains en a vue des vertes et des pas mûres, il sait que le blood bowl est un jeu hautement psychologique, et que dans ce jeu il n’y a pas que les armures qui peuvent craquer. Pour renforcer le caractère anxiogène de la ronde il m’annonce : « Je vais te coller une pression de dingue, faire tomber la balle et gagner le match » ! Une seule réponse me vient : « Bon Chance » espérant que cette réponse me réussisse un peu mieux qu’à l’auteur originel…
    Son placement est agressif, provocateur, il n’a pas menti il va jouer le coup à fond ! A côté de moi Tyra enchaîne un kick dans l’enbut, un blitz contre lui et un ramassage raté qui renvoie la balle sur ses adversaires … Kaazor quant-à-lui vient de perdre sa deuxième momie et Acry s’enfonce … moi qui gère plutôt bien la pression je sens une bouffée de chaleur m’envahir, la seconde mi-temps va être longue, très longue ! Comme un malheur n’arrive jamais seul la pluie redouble sur le terrain. Je ne peux pas me permettre de le laisser passer et de perdre la balle, je recule et j’organise mon équipe autour d’un seul et même objectif : la balle ! Le s’élance, se baisse pour ramasser la balle et la rate… le con … C’est le signe que Yanno attendait, il se lance dans la bataille pour la conquête de la balle avec une joie non dissimulé. Je jette un coup d’œil à ma gauche mon capitaine vient de se faire contrer en trois tours, il est mené 2-1 … c’est la merde, j’ai l’impression que si je sombre, tout est fini. Pas que je sois l’élément essentiel de l’équipe, mais je suis le seul rayon d’espoir dans un océan de merde qui nous tombe dessus, tant que je tiens la victoire est possible… et puis c’est toujours cool de se rajouter un peu de pression, j’en ai pas assez.

    Je reporte mon attention sur le terrain, les humains sont partout, c’est la SUPER merde ! Ils viennent me coller comme des morbacs… J’ai l’impression d’être dans un péplum… AHOUMMMM , mes nains frappent pour permettre au porteur de reculer, AHOUMMM, les humains reviennent, toujours plus fort, toujours plus nombreux. J’ai deux choix, m’enfermer sur une aile, pour pratiquer une défense à la fort alamo, ou refuser de me faire enfermer et me recentrer , la position est moins confortable mais il reste une porte de sortie, ou deux … Les humains blitz et colle le porteur à un, à deux joueurs. Je n’ai pas le droit à l’échec et c’est pourtant ce qui m’arrive, incapable de repousser les sangsues je dois relancer une fois, puis deux. Les tours s’engrainent lentement et je mange mes relances comme des M&ms … Comme Yanno me l’avait promis : c’est l’enfer ! Je n’entends plus rien, je ne sens plus rien, Acry me demande comment ça se passe, je ne réponds pas, pas que je veuille le snober ou que je ne puisse pas répondre, c’est juste que pour moi, à ce moment précis je ne vois plus que le terrain, mes joueurs, la balle…

    Physiquement j’accuse le coup, je sens ma tête qui chauffe et mes joues qui rougissent. Il ne me ménage pas le bougre, c’est dur putain, je serre les dents, c’est exactement pour des matchs comme ça que je me suis inscrits à cette compétition, pas pour des victoires faciles ou des matchs linéaires, c’est pour en chier car c’est comme ça qu’on se révèle ou qu’on s’effondre, c’est quand la route est dure, qu’on voit le dur qui poursuit sa route et je suis un dur, je suis une putain de brute nantaise. Je repousse une fois encore les assauts furieux des humains. Yanni s’impatiente, il voit une belle opportunité de tuer le match : il peut tenter de frapper le porteur de balle en une petite esquive zdt, cette stratégie à une chance sur deux d’aboutir. Il ne pourra rien faire de la balle certes, mais je ne l’aurai plus et il pourra donc la disputer plus sereinement. Une chance sur deux d’aboutir. ça se tente tous les jours, on a vu plus dur, beaucoup plus dur ! Une chance sur deux putain … c’est beaucoup, mais heureusement ce n’est pas le jour et c’est le sur deux qui l’emporte ! Le lanceur chute et m’offre une bouffée d’oxygène bien venue ! Pas une grosse bouffée non plus faut pas déconner, c’est toujours un très bon joueur en face qui priorise bien et maitrise son roster à la perfection mais je sais quelque chose qu’il ignore : ses joueurs jouent en sur-régime, ils doivent coller, coller et coller encore prenant coups sur coups. Coller sans comp le chataigneux à un prix, les coups pleuvent et les humains commencent à sortir, pas tous évidemment, pas beaucoup non plus, mais assez pour me rendre l’avantage physique. Je ne dis pas que je ne subis plus, ni même que je ne subis pas , je dis que je subis moins et c’est déjà une victoire…

    Mon match s’étend encore et encore mes partenaires ont terminé, je les vois s’agiter, mais je ne distingue rien. Sans même m’en rendre compte je me suis mis en position du lotus recherchant surement un peu de sérénité dans un match qui ne me ménage pas. J’ai deux choix, soit je tente de percer vers l’avant et de tenter une zongo, soit je recul hors de portée de blitz de mes adversaires, je ne peux pas faire de gfi, je n’ai plus de relance, je choisi la seconde solution. Tout le monde a terminé depuis longtemps apparemment, Tyra discute avec Kaazor, les mots fusent , ils parlent d’un jeu pas conventionnel, au ton employé je comprends que ce n’est pas un compliment et à leur regard je comprends qu’ils parlent de mon match. Mon capitaine commence à douter ! et moi

    J'aime Les Gens Qui Doutent,
    Les gens qui trop écoutent
    Leur coeur se balancer
    J'aime les gens qui disent
    Et qui se contredisent Et sans se dénoncer

    J'aime les gens qui tremblent
    Que parfois ils ne semblent
    Capables de juger
    J'aime les gens qui passent
    Moitié dans leurs godasses
    Et moitié à côté

    J'aime leur petite chanson
    Même s'ils passent pour des cons

    J'aime ceux qui paniquent
    Ceux qui sont pas logiques
    Enfin, pas comme il faut,
    Ceux qui, avec leurs chaînes,
    Pour pas que ça nous gêne
    Font un bruit de grelot


    Je demande timidement : « s’en est ou ? », la réponse est simple : « il faut que tu gagnes, si tu veux qu’on gagne la ronde » … c’est cool, un peu de pression supplémentaire, j’en avais besoin ! je comprends que c’est le placement de mon coureur qu’il trouve d’autant moins conventionnel que Yanni lui a collé un receveur ! Mais ce n’est pas grave j’avais laissé mon tueur de troll disponible pour libérer mon coureur et je l’ai placé a porté de mes autres joueurs dingue non ? Le TDT frappe le receveur et le couche, je peux me recentrer en dépit des nombreuses cases parcourues par le porteur. J’ai tenu la position et je compte bien l’utiliser. L’ogre commence à s’agiter. Ma défense n’est sûr qu’un tour… voire deux … il reste deux tours et deux tours c’est long. La foule est plus grande que dans mon souvenir, j’ai la chance d’avoir des spectateurs, une petite 10 aine et c’est déjà beaucoup, il commente cherche à comprendre le pourquoi du comment, s’ils savaient que je ne fais que gagner du temps. La vision de long terme … foutaise, je me concentre sur le prochain tour, le prochain mouvement… Je fais de mon mieux mais je ne peux pas protéger mon porteur contre un blitz deux dés contre qui l’envoie bouler sur le sol. La balle retombe bien au chaud au milieu de mes joueurs, inaccessible pour les humains, un tour de plus de gagner… mais ces saletés d’humains s’accroche… Je ramasse la balle et je me place comme je peux en entravant le maximum d’humains, je ne peux pas faire mieux … je ne suis pas content mais je ne peux rien faire de plus ! pour récupérer la balle c’est simple, il faut esquiver zdt, esquiver, faire un gfi, blocker, coucher, ramasser la balle, là ou elle sera tombé, toujours sous la pluie, la passer, et la réceptionner ! C’est au mieux du mieux une action avec 12% de chance de réussite ! Il l’a déjà fait, je ne suis serein !

    Son blitzer s’élance, traverse les zone de tackle comme on va s’acheter un kebab, esquive, accélère et frappe le tout avec une classe folle, il envoie (re)bouler le porteur mais la balle lui tombe dessus et … il la réceptionne ! S’en est fini de la charge fantastique … je respire et j’exulte ! On a GAGNE la ronde PUTAIN ! Pour une fois que fort Alamo fini bien, je ne boude pas mon plaisir !
    Un match de blood bowl se gagne souvent sur des détails, c’est la dessus qu’on voit, qu’on comprends l’intelligence de jeu de son adversaire, ou pas. La capacité de protéger ses joueurs importants, ne pas risquer de prendre un ogre bloc pour ne pas se sentir obliger de le jouer chaque tour et risquer de lui faire faire un gros débile, lui prendre garde et mobiliser un, deux ou trois joueurs dessus … tenter ce qu’il faut au moment le plus opportun et s’autoriser à y croire en se ménageant la possibilité d’exploiter ce coup de Jarnak. Ce match a été d’une rare intensité avec un adversaire non seulement de grande qualité, mais aussi super sympa ! Un vrai plaisir du début à la fin ! Merci l’artiste, chapeau bas !




    Match 3 Les Brutes Nantaises Versus Blitz 57

    La journée n’est pas finie, il me reste un match. Je suis cuit. J’ai tout donné ou presque pour rester à flot. On est comme des gamins, on est content, on est insouciant, on sait qu’il est trop top pour calculer, donc on se laisse le temps de savourer … Mais pas longtemps, j’ai mis du temps, trop de temps, c’est l’heure de la troisième ronde contre les Blitz 57 ou 52 ou 54…l’équipe de Clément0… Quand vous affrontez une des équipes Metzine c’est plus qu’une équipe de blood bowl, ce sont des poètes, des troubadours de l’extrême qui nous ravissent avec leur fameux chant : Nous on vient de la ville de Francis Heaulme. Quand vous avez une 20 aines de coachs qui entonnent ensemble :

    « Nous on vient de la ville de Françis Heaulme
    Nous on vient de la ville de Françis Heaulme
    Ta mére, ta soeur, on leur fait peur
    On les séquestre pendant des heures »

    Bah ca vous fait quelque chose, à voir/entendre ABSO-LU-MENT ! C’est donc l’équipe de Clément0 que nous affrontons, Je vous ai déjà parlé de Clément0 ? C’est un ancien BBBL, un vieil adversaire, toujours très inventif, une sorte de philosophe punk de Lorraine. Bon c’est vrai qu’en le voyant on ne se dit pas immédiatement « ce gars là c’est un punk », mais quand on connaît l’bonhomme, on sait que c’est un punk qui s’ignore, qu’il a ça dans l’sang, ! Souvenez vous : La « philosophie punk » se caractérise par l'esprit de subversion, le do it yourself, le détournement des codes, la dérision…
    Donc nous voilà opposer à son équipe après les Ainpactes, on se prend un deuxième gros morceau… Je laisse notre capitaine faire les appariements, je ne veux pas voir, pas savoir avant… ils ont dans leur équipe : Théo un coach d’homme Lézard, Snatch un nécromant qui anime son équipe de (pas si) morts (mais bien) vivants, Zig l’esclavagiste qui s’est offert une équipe de Nains du Chaos et évidemment Clement0 et ses Elfes sylvains !

    Notre capitaine se débrouille bien, il trouve les bonnes paires je me retape des Hommes Lézards, Kaazok va jouer un match miroir MV VM (sinon ca fait pas miroir), Les hommes lézards tombent contre les Nains du Chaos et Tyra dans un combat de capitaine ! En relisant les matchs, j’ai quand même l’impression qu’on s’est fait avoir ! Je suis déçu , j’aurais aimé voir jouer Clem, juste pour mesurer l’abysse qui nous sépare, mais non je vais m’occuper des lézards de Théo. Théo est un coach flegmatique, très agréable à jouer. Je perds le toss et il me laisse engager ! ou alors je gagne le toss et je choisi d’engager (oui bon pas de commentaire). Forcément je ne suis pas mon propre plan, je colle mon roule mort en attaque sinon c’est pas drôle.
    Le match précédent à laissé des traces, je me sens épuisé. Théo m’explique que si je ne bouge pas mon compte tour il peut demander une relance d’équipe. Je me dis que ça va pas être drôle comme match … Mais ce n’est pas une menace, c’est un partage de connaissance… heureusement parce que sinon j’aurais du lui donner à peu prêt 7 relances par mi temps !
    La défense est bien en place, passer est compliqué, j’essaye de le contourner d’un côté puis de l’autre, je fais l’essuie glace en espérant une ouverture… en vain, je dois donc changer de stratégie et j’envoie le roule mort au charbon ! j’ai l’impression que ca va m’aider à passer plus facilement mais c’est peine perdu ! les lezards mette le pauvre robot au sol et le piétine comme des slanns , heu non comme des sales pardon. Fait chier, je n’arrive à rien, ni à les bouger, ni à les décaler , ni à les sortir …

    Théo joue bien, il est patient … les tours passent (trop) vite cette fois, et je me vois dans l’impossibilité de marquer, je dois tenter de passer en force. En passant je me fais une petite frayeur (j’ai oublié que le roule mort avait jugg, et je claque ma relance sur un block deux dés double pow skull… super …) Je suis mal, très mal, j’envoie mon nain tout seul devant, épaulé par un roule mort et un camarade d’infortune qui ne trompe pas mon adversaire. Il se débarrasse facilement du marquage de mes joueurs et c’est le blitz deux dés qui rate !!! OUI monsieur, mon petit porteur de balle sans rien résiste, il prouve qu’il existe ! Mais deux saurus viennent se coller à lui, je dois tenter une esquive sans relance pour marquer tour 7 et… ça … passe ! OUI MONSIEUR ! je sauve les meubles, mais je ne fais pas le fiérot.

    L’expression « il ne faut pas confondre sa chance se son mérite » prend pour moi tout son sens ! Je rassemble ce qu’il me reste de crédibilité pour appeler l’arbitre et le convaincre de me laisser utiliser mon roule mort deux tours de plus, rien que deux tours, allez quoi fait pas ta P…
    Bon il ne veut rien entendre et n’apprécie pas vraiment mon argumentaire !

    Le match reprend et les lezards sont dans la place, ou plutot dans mon camp. C’est compliqué à arrêter des lézards quand on est des nains ! Je me positionne pour le forcer à minimiser sa probabilité de réussite, je sais qu’il doit transmettre la vessie à un skink démarqué donc je m’arrange pour qu’ils soient toujours marqué. Pour libéré un tackleur je dois me débarasser du kroxi avec un bloc 1 dé qui le commotionne ! Je reprends des couleurs, il lui faudra un 4+ 3+ pour marquer, son skink s’élance pour transmettre, mais théo ne l’a pas annoncé ! Je lui fais remarqué arguant que c’était dommage pour lui mais que c’était fini, évidemment je plaisante, mais il me regarde incrédule ! Je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête, mais un « putain l’enculé j’ai été hyper cool pendant tout le match et il va oser faire ça ? c’est une blague ??? » ne serait pas déconnant ! Car oui il a été super cool et oui c’est une blague. Ca passe … Merde, j’aurais pas due finalement dire que c’était une blague … je suis mal.
    Je demande à mes partenaires et je me rends compte que je ne suis pas le seul ! On est trois a n’avoir pas pu obtenir autre chose qu’un nul sur notre drive, ça sent l’sapin. Kaazor à perdu ses momies (encore) et tient le 0-0 sur l’engagement de son adversaire.
    Bon on est pas bien, on est même mal …

    Sans le roule mort je ne suis pas serein, je sais que la deuxième mi temps va être affreuse et que je risque de connaître ma 1ère défaite. Je prends un M&ms généreusement offert par mon adversaire et je le regarde se placer. Le kick est a distance pour mon coureur. Le public un peu échaudé par ce match s’impatiente et envoie un énorme rocher qui Kote un saurus ! Chouette, l’équilibre se rétabli ! Théo ne protège pas (assez) la balle. De tous le match c’est la seule chose qu’il ne fait pas parfaitement. Il envoie le skink qui se rate 2 rr2 … je reprends des couleurs et mon équipe aussi ! bon je vous rassure je n’ai pas rajouté de couleur sur celle de pilaf … faudrait pas exagérer quand même. Les nains commencent à frapper fort, très fort. Ils sortent un skink, en pousse un dehors. Il n’y a plus que 5 saurus à gérer + deux trois skinks ! Théo tente de ramasser mais ca rate, la balle retombe néanmoins dans les mains d’un skink placé derrière. Ca sent meilleur ! Par un push push astucieux j’arrive à sécher le porteur de balle mais la balle retombe sur un skink valide, mon sourire s’estompe. Le skink tente de prendre la poudre d’escampette, mais chute (2rr2) et s’auto sort ! C’est la curée, je termine les skinks restant et marque en contre au tour 16 : 2-1, c’est volé, inespéré au vu de la première, mais nuffle a choisi son champion.

    A coté Acryosis a écrasé le Nain duk qui fini à « pas beaucoup » sur le terrain, Kaazor est passé en mode bersek et à sauvé le nul sans momie quant-au capitaine il a perdu sans démérité dans un match bien tendu !

    C’est assez incroyable, nous avons trois victoires en trois matchs et nous sommes partis pour gagner ce tournois , mais la route est encore longue, très longue …


    _________________

    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Jeu 26 Avr - 21:02

    Ashrame a écrit:Jour 2 : 2 matchs et une remise des prix ! Je vous rassure, ça sera plus court !
    Match 4 Les Brutes Nantaises VS Les EnJOLeavers
    Ce soir on a fait les petites brutes, on est rentré vers 22h couché 23h30… Pas de jeu mais une grosse appréhension : demain nous rencontrerons les EnJOLeavers. Pour recadrer un peu, les EnJOLeavers c’est une équipe issue d’une ligue internet, les JOL, montée par un de ses membres historique : Dézale. Alors là faut vous tenir, Dézale c’est l’antithèse de notre capitaine Tyra, il est aussi gentil que ce dernier est cassant … Ils sont les deux même personnages, chacun à un bout d’une même tangente, si loin dans leur comportement mais pourtant si proche… Si vous voyez la différence entre la haine et l’amour, que vous savez que pour haïr il faut avoir aimé, vous comprendrez bien ce qui sépare les deux personnages.
    Evidemment pour la Coupe Des Voraces, Dézale n’est pas là, car quand notre capitaine se montre, Dézale se Tyrailleur (tagadatsointsoin). En gros cette équipe c’est un peu tout et rien pour Tyra, perdre contre eux serait plus qu’une humiliation, se serait la négation de Tyra…
    Curieusement nous avons un mauvais pressentiment. Le genre d’impression qui vous prends et qui ne vous lâche pas, ce n’est pas de la peur, c’est plutôt une sombre certitude.

    Vous ne les connaissez peut être pas, mais je vous conseille de retenir leur nom !
    Ungern le baron fou en Morts Vivants qui fini 3ème du tournois
    Khellen en Elfs Noirs avec un blitzer saut qui fini … ha merde désolé Khéké mais l’ordi d’obsi était centré sur les tout premiers (seulement les 75 premiers quoi), donc pas vu ton classement.
    HamoK en skaven
    Mordecaïn en Elfs Pros

    Comme vous pouvez le voir leurs rosters sont résolument tournés vers l’attaque, sauf pour les MV mais les MV c’est cheaté ! Tout nous sépare donc ou presque.

    Notre capitaine se surpasse cette fois !
    Khemri vs EP
    MV vs Skaven
    HL vs MV
    Et pour moi : les elfes noirs !

    Nains / elfes noirs c’est un match intéressant, en plus je prends leur capitaine Khellen avec qui j’ai partagé une partie un peu (trop) longue d’Amun Rê. Je suis content, il est marrant et sympa tant qu’on parle pas de compter des billets !

    Son roster est efficace, 4 blitzers (: trois blodgeurs, un sauteur) , une furie (lutte), un coureur chef, et pour le reste du ¾ à poil, 2 relances (+ le chef) et un apo ! 11 joueurs. La faiblesse de son roster est double : pas de gardeux (pas bien) et pas de banc, si j’arrive à lui faire mal je devrais l’emporter …

    Je perds le toss et il me laisse l’engagement ! c’est chouette ça d’avoir l’engagement, je vais pouvoir tester mon roule mort contre des (presque) légers. On s’installe, on se salue et le match peut commencer. Le sauteur est un joueur délicat à gérer car son utilisation varie du tout au tout. Vous avez les joueurs patients qui le cache, le protège pour l’utiliser une fois ou deux quand la situation est la plus favorable , quand vous l’avez un peu oublié. Il pénètre alors votre intimité pour vous laisser un gout plus qu’amer. Il y a aussi les joueurs qui croient au miracle et sauter chaque tour pour vous repousser, vous acculer. Leur stratégie bien qu’intéressante reste très dépendante du résultat évidemment mais surtout de la capacité de votre sauteur à survivre une fois seul dans la cage.

    Ma progression ne sera bien évidemment pas la même si j’affronte le premier ou le deuxième. Je regarde longuement Khellen, et j’en fais le tour. C’est toujours comme ça avec les gens, j’ai un don, en un regard, un simple regard j’arrive à les cerner, les comprendre, voir ce qui les complexe. Leurs espoirs, leur rêves, leur faiblesses n’ont aucun secret pour moi. Lucidité, justesse, exactitude combinés à un brin d’intuition. Malheureusement pour lui rien ne m’échappe, son stress ? ses craintes ? ses appréhensions, je les ressens, je les comprends car rien ne m’échappe jamais, c’est comme ça, je suis un putain de sniper, un rapace capable de fondre sur ma proie sans lui laisser la moindre chance !
    Khellen est clairement le genre de joueur réfléchi, l’amoureux des stats, le coach posé, patient qui va attendre, et attendre encore. Je vais le flouer, je vais le fumer, et je vais gagner ce match ! Facile quoi. J’avance mes joueurs tranquillement, de toutes façons j’ai le temps. Dès le tour 2 je le vois se dandiner sur sa chaise. Oui se dandiner… parfaitement… un coach elfes quoi … putain de lopette. Il saisit son blitzer sauteur en souriant et annonce un blitz… Le joueur s’élance vers mon porteur de balle

    Je pense malgré moi « Eh ohhhh … OOOOOh qu’est-ce que tu fais? Arrête! » mais je ne montre rien, POKER FACE, je me force à sourire, de toutes façon il va se planter , c’est sûr …
    Il retombe dans la cage et frappe le porteur, l’envoie bouler une case à coté … je n’en reviens pas … j’ai envie de lui dire : « Qu’est-ce qu’il te prend de faire des trucs pareil? », mais je lâche un « bien joué ».

    La balle n’est pas vraiment exploitable du coup il ne cherche pas vraiment à l’exploiter. Je ramasse, et reforme une vraie cage, protégeant le porteur par des gardeux. Je respire, il a failli me surprendre le salop. Je le regarde, compatissant, je pense « Pourquoi tu te fais du mal comme ça? » mais je ne dis rien, je dois rester concentrer …

    Mais alors que je pensais avoir gagné un ou deux tours, la furie se jette à corps perdu dans la cage (4+ ) , je le comprends maintenant, il ne va rien lâcher ! Le blitz est audacieux mais ça ne pourra jamais fonctionner. C’est impossible. L’esquive passe ok mais le block un dé, tu l’as oublié le block 1 dé hein ! Et BIM Crâne hahahahaha !!! il utilise une relance … une relance quoi … l’enfoiré ! il relance donc : flèche !, je souffle, mon joueur est repoussé d’une case. Khellen a été imprudent et il va payer chère son imprudence, sa furie frénétique doit maintenant tenter un block, à deux dés contre … eh ouais Khellen, deux dés contre dans ta face mon pote ! Tu fais moins le malin hein !

    Double pow … PUTAIN double pow quoi, je blêmis, mais je me reprends, il ne pourra pas exploiter la balle … La balle tombe sur le pilier haut de ma cage qui n’arrive pas à la saisir, puis sur un joueur au sol et hop elle arrive dans une case toute seule, la comme ça en plein milieu du terrain, toute seule quoi … génial … c’est la honte, je vais me faire contrer en quatre tours, perdre le roule mort et entrainer mon équipe dans la tourmente … SUPER, tout ça pour ça.

    Son coureur s’élance, Khellen n’a plus de relance, mais il s’en fou, il a la main chaude, il saisit la balle mais à besoin de deux gfi pour éviter au choix l’interception d’un nain ou un 4+ en passe… La passe est donc « normal », c’est statistiquement moins d’une chance sur deux de réussir cet enchainement, ca peut rater ! mais contre les 5% de l’action de la furie c’est Byzance …

    Le coureur arme son bras derrière l’oreille, c’est important de visualiser mentalement un joueur de plomb mettre la balle derrière l’oreille et jeter la balle ! Mais bon c’est un putain de joueur de plomb et ça sait pas lancer une balle un joueur de plomb… c’est l’échec ! La balle retombe à ses pieds azhahahahahah ! Tu pensais que tu allais nous avoir khellen hein? Tu croyais qu’on avait rien vu? Surprise !

    Je souffle, j’ai eu chaud, très chaud, on a frisé la correctionnel, mais on est encore là, on est toujours vivant, c’est ça l’important ! Tous les elfes noirs sont collés, ils vont prendre, oh oui ils vont prendre !

    Mes camarades souffrent, Tyra galère contre son propre roster Elfs pros, Acryosis est à 1 -1 sur son drive et Kaazor vient de perdre un nouveau joueur… j’entends Hamok qui exulte, il a sorti une momie… Les skavens pensent qu’ils ont fait le plus dur en sortant coup sur coup, ou presque les momies de Kaazor, ils n’ont vraisemblablement jamais entendu parlé de la malédiction de la momie. « Qui sort une momie sera puni ». La loi est millénaire, Kaazor la connait bien, il sourit … Malgré moi je souris aussi, Tyra hoche la tête en se penchant frénétiquement d’avant en arrière. Il me regarde et exulte : « il a perdu sa momie !!! » C’est une bonne, non une très bonne nouvelle.

    Je regarde dans le vide, vers Nuffle et lui adresse cette petite complainte : Tu nous entends Nuffle? Tu nous entends? Si tu nous entends sache qu’on a un genou à Terre et qu’on est désolé … il faut que tu reviennes parce qu’on est prêts maintenant, ça y est les momies sont sacrifiées, on peut commencer. Mes nains se remettent en route, ramasse la balle, et avancent, compacte. Les rangs elfes noires sont clairsemés…deux joueurs ko et un blessé, je respire beaucoup mieux.

    Khellen ne le sait pas encore mais c’est fini. Il continue de tenter de sécher le porteur avec sa furie (5+) mais ça ne passe pas, ça ne passe plus. Normal la momie a été sacrifiée ! Les elfes noirs ne me font plus peur, ils peuvent tenter tout ce qu’ils veulent, on avance quand même, rien ne pourra plus nous arrêter. 1-0 tour 8 tranquille.

    Obsidian est à coté de nous, je lui demande un service, une faveur, en tant qu’arbitre il pourrait convaincre son homologue de ne PAS expulser mon roule mort, car en fait c’est pas vraiment un roule mort, mais un nain prit de gigantisme tout ça… mon argumentaire est rodé mais le président est trop important pour se salir les mains directement et l’arbitre expulse mon joueur juste avant que je ne reçoive une corruption … YERF …

    Sur l’engagement du tour 8 un nain stab sort … les KO elfes noires quant-à-eux reviennent. On reprend le match à 10 contre 10… les elfes noirs pensent qu’il se passe quelque chose et qu’ils peuvent l’emporter. Ils marquent vite, trop vite. Les coups pleuvent et les elfes prennent l’avantage physique. Les nains rendent coups pour coups, les joueurs sortent et défendre devient de plus en plus complexe pour moi, mais je m’accroche. Tous mes camarades ont repris de la couleur. Tous ? non Tyra sombre, les dés sont capricieux et les elfes en profitent…

    Acryo avance à son rythme, le paquebot est en marche, Ungern souffre. Kaazor est en passe de gagner !

    Les elfes noirs collent, collent collent. J’ai de moins en moins de joueurs dispo, impossible d’assurer une défense convenable. Je décide donc d’aller marquer, et pourquoi pas ? On est 7, ils sont 7 .. c’est (presque) jouable. J’avance, je prends encrage dans juste derrière la ligne d’engagement. Je suis dans leur camp et je compte bien y rester ! Khellen n’est pas un débutant, mais il est perturbé. Il ne sait plus si je bluffe ou si je veux gagner du temps. Calmement je lui annonce que je vais aller marquer…

    il ramène ce qu’il peut, mais son équipe est coupée en deux, il ne sait plus s’il doit attaquer ou défendre. Il colle, colle, colle… mais il n’a pas assez de joueur pour coller efficacement. Mon porteur traverse, seul, la ligne de défense ennemi. Tyra a perdu et me regarde, incrédule. Dans sa tête tout se bouscule, il se demande ce que je vais faire. J’ai annoncé une passe… une passe quoi … mais j’ai personne à qui passer la balle. Je fais ma zongo, il se décompose. Une zongo est une passe dans le vide, en honneur à un coach qui l’a beaucoup pratiqué chez nous. Tyra ne comprend pas, il ne comprend plus. Je jette le dé et je fais … 1, putain… 1 mais je peux relancer ! la balle part, imprécise. Elle retombe loin, trop loin. Mon coureur peut tout jours marquer lui, pour les elfes noirs il faudrait tenter une esquive, deux gfi, un ramassage, une longue bombe, prier pour que la déviation amène la balle sur un joueur à lui pour qu’il la rattrape, autant dire que cela relève du miracle. Khellen hésite, il peut le tenter, mais cela voudrait dire laisser mon coureur debout … il a besoin de ses deux joueurs pour assurer un plaquage efficace. Repousser ne serait pas suffisant. Il hésite, mais se range à la solution la plus « sécuritaire » et sèche avec un joli double pow. C’est fini … je ne peux plus marquer, il ne peut plus marquer … personne ne plus marquer… c’est 1-1 voila.

    Acryosis est mal, très mal. Il a besoin de se débarrasser d’une goule, de ramasser pour égaliser, une broutille pour nous ! Egalisation de ronde ! Eh OUAIS ! on est encore dans la course !

    1-2-1 pfiou c’est pas passé loin !

    On est en final, on est en final, on est, on est en final. On est aussi au choix joyeux, stressé, euphorique, bruyant, inquiet, incrédule, fébrile, on a l’impression qu’on va conquérir le monde, ou pas, qu’on ne peut que gagner, ou perdre, en un mot comme en cent on est perdu dans une farandole de sentiments contradictoires. La faute à l’ascenseur émotionnel, ces mots font le va et vient entre notre psyché et notre bouche, on le lâche, on le mâche, on l’aval, on le recrache comme un putain de piment rouge parfois trop piquant.
    La dernière ronde fera le champion. Les noms de nos adversaires tombent ce sont B#Lutèce
    Match 5 Les Brutes Nantaises VS Les B#Lutèce
    Avec :

    Corrupt et ses Nécro
    Budmilka et ses morts vivants
    Crouch en Elfes noirs
    Pink Charlie en Elfes sylvains

    Deux elfes, deux tout morts, c’est équilibré, puissant en un mot : meilleur ! Ils ont un parcours remarquable, 3 victoires, un nul contre les PushPush ex favoris du tournois. Putain merde, on va en chier. Notre Capitaine le sait, il sonne l’alarme, il faut qu’on se retrouve, qu’on se rejoigne qu’on se réunisse un peu avant le match, il a besoin de nous parler, nous avons besoin de l’entendre. Bon j’avoue que je n’ai pas retenu l’ensemble des paroles de Tyra, pourtant certaines parties raisonnent encore en moi, je vais essayer de vous le restituer, avec mes mots, empruntant les siens mais évidemment ça sera toujours moins bien qu’en direct live :
    [i]« 3 minutes avant le plus grand combat de nos vies de blood bowleurs ! Tous les matchs de préparation, tous les sacrifices que nous avons consenti, les compromis avec nos femmes pour venir, ce qu’elles nous feront payer par la suite, tout ça ne nous a conduit qu’a ce moment précis, moment ou nous nous révélons en tant qu’équipe ou alors nous sombrons en tant qu’individu, minutes après minutes, tours après tours …
    Nous sommes en final messieurs et soit nous gagnons et nous remportons le tournois, soit nous perdons et nous finissons à la place du con. C’est l’enfer… je regarde vos (pas si) jeunes visages et je me dis .. j’ai fait toutes les erreurs qu’un capitaine aurait pu faire , je vous ai oublié devant la porte, on a pris une cuite et j’ai foiré les appariements et je n’ai gagné qu’un match en 4 rondes… Vous savez quand on fait des tournois on apprend beaucoup, on comprend un peu aussi… On comprend que le blood bowl est une question de priorité, comme la vie. On apprend que la marge d’erreur est mince, très mince. Un gfi de trop et vous chutez, un gfi de moins et vous ne pouvez plus marquer … Ces actions que nous voulons faire sont partout autour de nous, parfois il faut résister, parfois pas. Dans chaque phase de jeu, à chaque minute, à chaque seconde il faut s’interroger. Dans notre équipe, on se déchire et on déchire tout le monde autour pour tenir les matchs. On défonce nos adversaires à chaque tour. Parce qu’on sait qu’à la fin, le total de tous ces tours fera la putain de différence entre gagner et perdre ! Entre vivre et mourir ! Je vais vous dire : dans tout combat, c’est celui qui est prêt à mourir qui gagnera. Et si j’aime ce jeu, c’est que je veux encore lutter et mourir pour gagner. Parce que le plus important n’est pas ce que tu es, mais ce que tu as choisi d’être ! Regardez le coach à côté de vous ! Regardez-le dans les yeux ! Vous verrez un type qui foncera avec vous. Vous verrez un type qui se sacrifiera pour l’équipe parce qu’il sait que le moment venu, vous en ferez autant pour lui... C’est ça une équipe messieurs alors on y va et on les fume !!!!! » [i]

    Hein ? quoi ? bien sûr qu’il nous a dit ça ! Genre tu crois quoi ? que je l’ai piqué dans un film sur le football américain ? haahah n’importe quoi. Notre capitaine rencontre le capitaine adverse, ils savent tous les deux que les appariements seront importants voire essentiels. Je les laisse parler entre eux, c’est leur rôle, moi je dois aller me concentrer et soulager ma vessie. Je suis content de tomber contre la Lutèce principalement parce que je ne les connais pas et qu’ils viennent de Paris et que j’ambitionne dans un futur proche de jouer en ligue la bas, ils sont un peu comme moi quoi ! ha non moi je suis une brute nantaise, je suis con …

    Notre Capitaine fait des miracles :
    MV de Kaazor vs Nécro de Corrupt
    HL d’Acryosis vs EN de Crouch
    Khemri de Tyra vs ES de Pink Charlie
    Et mes Nains vs MV de Budmilka, j’ai envie de dire : putain la vache ! mais c’est juste parce que j’ai un humour de merde…
    Bud me prévient il doit partir à 16h pile poil, la faute à son train ! ce qui n’aura strictement aucune incidence sur l’histoire et donc quasi aucun intérêt ! mais je tenais à le signaler quand même car un tournois c’est plein de truc comme ça qui vous intéresse pas plus que ça …
    Je gagne le Toss et je choisi l’engo ! bon je dois dire que j’ai hésité. C’est pas simple de se dire que je ne vais pas attaquer directement, quand vous avez pris 3 blessures et un ko contre des elfes noirs, vous êtes moins serein pour laisser l’engo à votre adversaire et ses deux chataigneux, ce qui est une erreur, une de plus, à mettre dans mon escarcelle.
    Je prépare mon attaque, la défense est classique, mon adversaire est élégant dans ses placements. Avec mes 4 de mv je suis évidemment limité MAIS le roule mort fait son taf et tient bien le centre ! Je tente de percer à gauche, mais mon adverse m’entrave, je me recentre et je perce à droite. Je note dans ses placements une très légère tendance à vouloir l’hermétisme. Il se décale donc systématiquement un peu trop, pensant pouvoir revenir vite et facilement. Mes nains avancent, s’enfoncent un peu plus à droite, mais la défense se reforme bien, très bien, elle est compact, imperméable. Il sait que je vais devoir tenter un passage en forme à haut risque et compte bien en profiter ! Il ferme complètement le couloir et attend. Je perds un joueur, c’est la merde. Les tours s’engrainent, ils passent vite, trop vite, comme toujours dans ces cas là …

    Mon adversaire est solide, très solide. Je mesure l’ampleur de la tâche et je vois le 0-0 se profiler … voire le 0-1 si je me rate… Je souris, car je sais une chose que mon adversaire ignore : je me suis ménagé une porte de sortie ! Bon se ménager une porte de sortie avec des nains c’est pas facile facile, mais là j’aij’ai laissé un blitzer garde un peu tout seul à gauche et si j’arrive à lui transmettre la balle (gfi + transmission) il pourra faire une course seul le long de la touche, les goules étant allé fermer le couloir droit. Cette technique dites « du contournement » est plus souvent utilisé par des équipes agiles, ou rapide, rarement par des nains ce qui est particulièrement savoureux ! Le gfi passe, la transmission aussi ! On marque tour 7 (1-0) après une course de 10 cases . Deux tours à tenir pour prendre l’avantage psychologique, mais je manque de joueur, je ne peux pas faire une défense étanche.

    Les goules s’infiltres, les zombies collent et les momies frappent, normal. Elles ne sont que deux à pouvoir frapper, moi je ne peux bouger que trois joueurs, c’est pas beaucoup, mais c’est mieux que rien … je tente de sécher une goule à poil avec mon frénétique… c’est un échec ! je colle deux joueurs sur chaque goule, je tiens le centre pour limiter la possibilité de relais à grand coup de 3+, ca passe ou pas.

    Pour marquer il suffit maintenant à mon adversaire de réussir une passe, d’une réception (-1) et un gfi. ça se rate évidemment (43% avec relance), mais ça se réussi aussi ! La goule quaterback s’élance, la balle s’élève, elle réceptionne et va marquer !
    Putain de merde, c’est Kaazor qui avait raison ! C’est cheaté les morts vivants

    1-1 à la mi temps, je tourne la tête vers mon capitaine et je le vois comme je l’ai jamais vu : au bout du bout, il a perdu trois joueurs sur piétinement et encaissé un TD … Acryosis s’est fait contré et un saurus poignardé dans le dos, ou alors est-ce l’inverse… merde j’ai l’impression qu’on a pas connu une putain de première mi-temps facile depuis une éternité ! Corrupt exulte, il vient de sortir une momie… le fou … il a sorti une momie de Kaazor … Je le sais maintenant avec certitude, ça va aller, tranquille. Parce qu’on est de ceux qui guérissent, de ceux qui résistent, on ne lâche rien nous, non jamais, on est ce ceux qui croient aux miracles, de ceux qui croient en la malédiction de la momie et elle va encore frapper.

    Je place mes 10 joueurs sur le terrain dans une défense aérée. J’écarte la ligne de loss et j’y place mes stabs. Mon but est de l’empêcher d’avancer, de casser son attaque. Mon paris est audacieux, il faut que mes nains résistent, mais je n’ai aucun doute à ce sujet ! Je frappe la balle qui s’élève haut dans le ciel et retombe dans le coin gauche du terrain ! Eh ouais dans le coin gauche, plus t’es loin, mieux s’est ! Le temps s’est passablement modifié et le beau soleil de la première mi-temps a laissé sa place à un blizzard.

    Budmilka grinche. Il sait que le blizzard va impacter son jeu , la progression sera plus lente, mais toujours maitrisée. Il frappe et commence par un double crâne, la malédiction de la momie joue à plein. Il relance, il peut se permettre, il en a trois, pas la ville de troyes, 1 -2 -3! Bon en l’occurrence il n’en a plus que deux ! Il refrappe sonne un nain stab, c’est une mauvaise nouvelle certes toute relative, mais une mauvaise nouvelle quand même. Mes nains plient mais ne la défense ne rompt pas. Sa goule ramasse la balle et c’est à moi de joueur ! Le jeu nain est un jeu de placement principalement. Leur faible mouvement ne leur permet que peu d’approximation, le blizzard ne leur en permet aucune. Je prends le temps de réfléchir. Sa stratégie est bonne, Il va chercher à coller ses momies pour s’en servir de point d’appui et avancer, encore et toujours. Il va me rouler dessus, m’écrabouiller, comme si mes nains n’avaient pas exister. Ma seule chance est de lui faire perdre un max de temps. Le temps est mon allier, il est mon 11ème joueur, il va jouer pour moi. Je frappe à grand coup de push push pour repousser ses momies sans jamais les toucher et je colle mes stab pour pérenniser le tout. Bud ramène sa goule porteuse de balle et ne m’offre aucune tentative folle à 6+ ! Il joue replier autours de sa goule dans le but de percer ma défense au centre. Ca me va bien. Il ne se presse pas. Ca me va bien, le temps est mon allier , je vous en déjà parlé ? oui ? flute …

    Je colle pour push, je ne fais pourtant parti d’aucun amical ! Ses momies reculent ou se heurte à mes stab, elles ne sont d’aucune utilité. Il s’enlise. Mon adversaire est un bon joueur, il cherche donc à se dégager pour passer sur la gauche et je sors un tours de fou ou je ne rate rien. Je frappe, je couche, je sonne, je sors … Le rapport s’est inversé, je vois dans son attitude qu’il le sait aussi. En deux tours je reprends le dessus et le force à tenter. Mais résumer cette mi-temps a ces deux tours ou au blizzard serait dommage.

    Il n’a plus le choix, il doit tenter de partir devant en estafette, comprendre avec une protection légère, très légère. Il blitz à la momie, relance et traverse ma défense. Trois joueurs se détachent, une goule, un revenant et un zombie. Je ramène deux joueurs au centre, un tueur et un coureur. Avec mon ¾ je blitz à deux dés contre la momie, mon but est de l’empêché de venir coller les deux joueurs que j’ai mis au centre ! Je la mets au sol ! Putain de miracle ! je l’entrave !

    Il ne reste que deux tours, protéger le porteur de balle est impossible mais Bud s’en sort bien jouant sur la force de ses momies pour fermer les trous de souris par lesquels je pourrais tenter de m’infiltrer. C’est chaud, très chaud, mais c’est loin d’être perdu. Je calcul, il me faut repousser de nouveau la momie (ou la mettre au sol) pour libérer mon blitzer garde et venir blitzer la goule sans comp avec mon tueur de troll !

    Allez faut y croire, Nuffle nous a à la bonne autant en profiter.

    Je frappe la momie, elle ne me fait pas peur, je suis porté par sa malédiction : double push ! ET BIM, ça commence bien. Je colle mon coureur sur le revenant, je ne laisserais PERSONNE passer, tout cela est fini ! Je blitz deux dés au tueur … push… et repush ! et merde… c’est naze… je relance entrepow ! je la sonne ! VOILA ! Ca c’est bien ! Je ne compte pas m’arrêter là. J’avance mon dernier joueur dont je ne peux rien faire dans le camps des tout morts ! Si je peux réaliser le casse du siècle en gagnant mon match, je ne vais pas me priver ! mais mon nain chute et je n’ai plus de relance, c’est balo mais normal : la neige ça glisse !

    Mon adversaire n’a pas le choix, il doit libérer son revenant ramasser la balle en zone de tackle, esquiver et tenter deux gfi sous blizzard … C’est une action à 1/3, un peu moins qu’en première … Il blitz, repousse mon coureur et tente de ramasser la balle : échec !

    C’est chaud, mais c’est mal de rater dès maintenant. Si on repart des actions qu’il lui reste, il a moins d’une chance sur 6 de s’en sortir (oui je sais on se rassure comme on peut) Il relance évidemment… et ça passe …. MERDE… MERDE… MERDE… Il esquive … ca passe … MERDE !!!! il avance … et PAF le blizzard … 2 !

    Le match est nul ! c’est un match NUL PUTAIN , ce match nul nous assure la victoire car de l’autre coté de la table Tyra notre capitaine en or à réussi à arracher le nul dans un match plus qu’épique, et en dépit d’une émeute, Acryosis a renverser la vapeur et l’emporte sur une jolie ratade (2rr2) et Kaazor bah c’est Kaazor quoi, porté par son absence de momie il a fait mal, très mal à son adversaire !

    C’est LA VICTOIRE PUTAIN, LA VICTOIRE, j’exulte, je cri, je saute, je cri, je tape dans des mains… c’est l’ bonheur quoi ! Trop d’émotion tue l’émotion, je manque de tomber par terre. J’ai la tête qui tourne, un gros manque de vitamine, l’adrénaline est en train de me quitter et je me retrouve face à moi-même, je suis fatigue, crevé, au bout du bout du bout… je m’assied, je suis pale comme un cul, mais j’en ai pas pris ! c’est déjà ça !

    On a gagné ! GAGNE ! OUI MONSIEUR !!!! c’est incroyable, extraordinaire, le sentiment que je ressens est un sentiment partagé. Pas d’onanisme, mais un orgasme collectif ! (oui bon je m’emballe, mais paraphrasé Edmond, je trouve que pour l’exemple et pour le principe il est bon d’exagérer ainsi). Cette victoire c’est une putain de victoire d’équipe. On a tous répondu présent au bon moment, on s’est aidé, soutenu, on a cru en nous (presque) tout le temps ! On a été inventif, on a été créatif, on a rien lâché et surtout on a GAGNE ! Que dire de plus ?

    Grâce à une organisation bien maîtrisée, tout a bien roulé, le timing est respecté et les embouteillages évités ! Tout se passe comme dans un rêve… Tout ? oui ! Les EnJOLeavers ont gagné eux aussi ! on finit ex aequo sur le tournois, mais notre première ronde nous donne l’avantage ! On est donc toujours premier, les deuxièmes c’est des potes ou presque …. Que demander de plus ?

    La remise des prix est épique, radicalement différente de celle de la déch (je suis un Nîme fanboy) , mais top aussi (je vais prendre ma carte d’ obsi fan quand il aura retrouvé sa voix et qu’il acceptera que mon roule mort reste sur le terrain !)…

    On cri, on gesticule, on est content, on claque des bises, on claque des mains, on reçoit la coupe et on la porte, enfin notre capitaine la porte, il l’a bien mérité ! On raconte nos matchs une fois, deux fois, dix fois. Une esquive 4+ dans une cage se transforme en un besoin de réussite critique et un block 3 dés contre qui passe (évidemment) nos adversaires deviennent des géants, des dieux du blood bowl que nous avons affronté et vaincu ! Nous nous grandissons en grandissant nos adversaires… c’est aussi ça la magie du blood bowl ! La démesure n’a d’égale que notre talent mais le temps file, et c’est l’heure de rentrer ! C’est un peu triste, comme la fin des vacances… Le retour à la réalité va être compliqué ! Pas que gagner un tournois soit l’évènement le plus heureux de ma vie hein, ne me faite pas lire ce que je n’ai pas écrit ! mais la chute brutale de l’adrénaline, la vie a 5, car on était 5 dans notre logement, la souffrance commune qui se traduit in fine par une belle victoire ce sont des moments uniques et je suis vraiment heureux de les avoir vécu !

    Je vous vois déjà vous dire « ouais facile d’être positif et d’avoir une bonne dynamique dans la win » … Alors oui c’est vrai, mais je dois bien dire que sans renier notre talent intrinsèque, on ne s’est jamais projeté dans cette compétition, on a pris les matchs les uns apres les autres, je dirai même on a pris les mi-temps les unes derrières les autres, on les aurait bien pris dans l’autre sens, mais bon ^^

    Mon « résumé » qui ressemble étrangement à un compte rendu n’a pour but que de partager ma vision (très) partial de mes premiers tournois ! J’ai eu la chance de participer à un tournois en solo et un tournois en équipe cette année, c’est une expérience extraordinaire que je recommande, j’espère vous avoir transmis un peu de notre enthousiasme, de notre stress, de cet ascenseur émotionnel dont je parle tout le temps ! Si ça aide certains de vous à franchir le pas, mon paris sera gagné. Si ça vous a diverti, c’est déjà pas mal ! Mais si vous m’avez trouvé horriblement long et horriblement lourd je pense qu’il faut vous faire soigner ! C’est vrai quoi lire 40 pages d’un résumé lourd et qui vous fait saignez les yeux, vous imposer gratuitement cette torture mentale dénote un vrai problème …

    Bon je vous laisse … merci à tous, et j’espère que vous vivrez et partagerez vos propres expériences ha non deux dernières choses :

    Je n’ai pas parlé de tous les autres, les sans dent qui ont fait que ce tournois fut possible, ces petites mains de l’ombre, mais j’aimerai les remercier aussi. Organiser sans participer un tournois c’est jamais simple hein ! Mais réussir a embrigader vos compagnes pour nous faire de la vraie bouffe locale (4 repas ! ) et bonne de surcroit, c’est impressionnant ! Merci à eux, merci à elles qui bien évidemment n’ont pas fait que la bouffe, vous avez rendu l’expérience encore plus parfaite ! Merci à Pilaf pour ses figurines disco du futur et à Romu aussi qui fut une belle rencontre et qui va me permettre de jouer un jour avec mes propres fig ! Merci à Tyra pour m’avoir recruté, merci à Acryosis notre force tranquille et a Kaazor dont j’adooore l’esprit ! Merci à Poulpi pour m’avoir écouté raconter en boucle les mêmes souvenir, ca m’a fait plaisir de te croiser, j’espère avoir la chance de jouer contre toi bientôt ! merci a tout ceux avec qui j’ai échangé et que j’ai oublié car j’ai une mémoire de poisson rouge… et merci au bisounours qui ont écrit ce paragraphe …

    Maintenant j’ai un conseil à donner aux petits nouveaux qui viendraient à un tournois dans lequel joue la Cramponerie : si un grand gaillard bouclé qui répond au doux nom de OUN (presque comme le Dauphin) , vous accueil tout sourire avec son Teeshirt, un short et son tablier en vous demandant de lui faire un câlin et de vous frottez à lui, ne vous dites pas « je viens d’arrivez ca doit être une coutume locale » et surtout vérifier que sous son tablier il y a bien le short que vous pensez !


    _________________

    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Jeu 26 Avr - 21:04

    J'ose à peine mettre le mien après ça, mais comme on a tous vécu les matcsh de nos partenaires par une petite lorgnette, alors pour essayer de donner une vision plus réaliste, le voici quand même:

    Acryosis a écrit:Merci aux orgas pour ce super tournoi, je ne peux que plussoyer les bons points déjà cités sur la super salle, la nourriture et l'organisation ! cheers
    La bière artisanale était vraiment très bonne (j'ai même apprécié la Blanche - qui n'est pas ma came habituellement - quand les effets de la triple le samedi matin m'ont poussé à varier Smile)

    Merci à mes coéquipiers (capitaine Tyra, Kaazor et Ashrame) pour ce super tournoi et notre superbe victoire Very Happy
    Avec un modèle reproduit à quasiment chaque ronde: on commence fort les 2 premiers tours avec une ou 2 sorties sur un terrain, puis on est dans le dur à la mi-temps avec en particulier la perte d'une ou des momies de Kaazor, et on finit par s'arracher pour rattraper les résultats de Tyra 👅

    Et bien sûr merci à nos adversaires pour tous ces matchs dans la bonne ambiance !

    (je jouais HL saurus full blocage à 12 avec apo et 2 RR)
    ronde 1 : les Sranimal'Z (victoire d'équipe 4-0), en tant que roster caché, j'hérite des gobelins, ce qui me va bien pour espérer que le mal de cheveux diminue un peu Very Happy Je perds un saurus et le kroxi en 2 tours, mais ça se calmera par la suite, je BC tour 8, OT du planeur tour 8, et en seconde on sort les gobs un par un pour la victoire 2-1

    ronde 2 : l'Ainpact (victoire d'équipe 2-1-1), ma première contre Obelix cheers
    Il attaque en premier : invasion du terrain qui me couche 5 joueurs dont tous ceux de mon aile droite, et kick court côté droit Smile il cage chez moi direct et son LG lutte venu au milieu de mon terrain empêche toute tentative de repli des saurus debout en résistant à 9D, du coup, il BC derrière mes lignes dès le tour 2 Very Happy, je le force à marquer avec un blitz 2D contre sur le porteur pour avoir 3 dés pour égaliser : Défense parfaite, j'utilise ma relance sur un double skull sur la LOS pour essayer quand même d'ouvrir un passage aux skinks et je rate le ramassage, au moins, la balle est entre 2 skinks, le LG blocage couche l'un d'eux sur la balle et rattrape le rebond pour contrer. Sur mon tour 8, kick dans l'enbut, pas de tentative d'OT et mon Kroxi se blesse sur le tour de bash.
    Je marque en 3 tours en espérant un miracle ensuite, mais mes joueurs continuent à remplir la fosse sans que les Griffes aient eu à servir Smile Je crois qu'il me reste 3 saurus sur le terrain et qq skinks pour le 3-1 final.

    ronde 3 : les Blitz57 n°3 (victoire d'équipe 2-1-1), pour éviter les ES, j'affronte la première équipe proposée qui n'est pas lui, j'affronte donc les NDC de Zig.
    Cette fois, c'est moi qui ai les gros dés d'armure, et encore, heureusement qu'il n'était pas AR8 Shocked malgré tout le match aura été serré jusqu'au milieu de seconde mi-temps donc intéressant (désolé, à défaut de me risquer au rhum, j'ai repris une triple une fois que ça allait mieux, mais du coup, mes souvenirs en dehors de mes jets d'armure honteux et le mino KO qui revient pas en seconde, mes souvenirs sont trop flous pour que je me risque à un résumé What a Face)

    Samedi soir, on est donc à 3 victoires d'équipe, on retient la leçon et on va mollo sur la triple et on pense à boire de l'eau, il parait qu'il fait un peu chaud ce WE Smile

    ronde 4 : Les enJoLeavers (nul d'équipe 1-2-1), pour éviter les EN avec blitzeur saut, je prends la première équipe autre, j'affronte donc les MV du Baron Fou.
    Trop sombre, j'ai vraiment du mal à me mettre dans le match, heureusement que mon adversaire qui débute le vis-à-vis depuis peu veille au grain (comment ça quand un saurus se relève pour blitzer, il récupère pas ses 6 de MV ? entre autre absurdités Embarassed Embarassed)
    Je suis obligé de marquer tour 7, ayant préféré jeté la goule Blocage dans le public plutôt que tenté un BC qui aurait de toute façon été trop risqué à mon gôut.
    Je me place en annonçant direct que je me place jamais comme ça mais que là, je le sens bien, et dès qu'il se place, je me souviens je fais jamais ça et il égalise à la mi-temps What a Face
    Je perds un second saurus d'entrée de seconde mi-temps et je rate 6 de mes 7 premières esquives de skinks et du coup je peux même pas essayer de limiter le BC. Je me mets à râler et Kaazor me rappelle à l'ordre (c'est pas mon genre et en général quand je râle c'est sur ma propre connerie - ce que j'ai commence à faire en fin de première mi-temps, mais du coup, j'ai continue sur les dés en seconde et je déteste faire ça ! donc je m'excuse encore auprès du Baron Fou, il a dû subir ça en plus de mes 'tricheries' de première mi-temps). Au moins, ça a le mérite de me mettre enfin dans le match, j'arrive à venir coller le Kroxi à la goule porteuse qui le blitz à 1D pour aller marquer tour 6, et j'arrive à égaliser tour 16 pour sauver le nul de ronde

    ronde 5 : Les B#Lutèce (victoire d'équipe 1-3-0), pour éviter les ES de Charlie etc, etc, j'hérite donc des ENs de Crounch
    J'attaque en premier, j'avance pas mal avec qq KOs en face, mais la furie Lutte réussie l'esquive 5+ pour me sacker et la furie Blocage réussie l'esquive 4+, ramassage 4+ pour ressortir et passer à 4+ à un blitzer qui s'en va. Trop risqué de BC, il me contre tour 4 avec en cadeau bonus le blitz de l'assassin qui me tue un saurus Smile
    J'arrive à égaliser tour 8 avec 1 EN blessé et 3 KOS qui ne reviennent pas pour l'OT.
    Il attaque en seconde à 9 avant que l'assassin resté KO.
    Tour 3, il fait une erreur qui me permet de coller le Kroxi et un saurus à son coureur... qui esquive 2 RR 2 ! S'en suit 3 tours de lutte pour la balle (je ramasse 2 fois mais il me recouche 2 fois avec des esquives 4+, mais la troisième est la bonne, je pars avec une cage de skink avec 2 furies jetées au public Smile Croucnh tentra bien l'esquive 5+ pour le 2D contre, mais il y aura un skull et plus de RR. Le reste du match c'est de la bash et de l'aggro pour marquer tour 16. Pendant ce temps, Tyra a nullé les ES de Charlie avec ses Khemris, Kaazor mène 1-0 et est en défense contre les nécros de Corrupt (plus de momies, mais plus de golems non plus) et Ashrame défend à 10 nains contre les 11 MV de Budmilka alors qu'il avait 1-1 à la mi-temps. Si les 2 marquent, ce sera un nul de ronde, sinon, c'est la victoire, et ce sont les nains qui tiendront bons cheers

    J'adore toujours autant les tournois par équipe, donc je suis peut-être pas objectif, mais la formule était super sympa. Je regrette d'avoir pris HL, car au final, nos adversaires choisissaient les 2 premiers matchs (les premiers qu'ils proposaient m'affrontaient systématiquement), et ayant nains et khemris dans l'équipe, ça a donné quand même pas mal de match-ups pas favorables (2 ES et un elfe pro pour les khemris, MV et HL pour les nains, etc.).
    Même si bien sûr, au final, la faute en revient entièrement au capitaine responsable de la draft : Tyra .

    On finit donc avec un 4-1-0 par équipe, en ayant nullé avec les seconds et battus les 3ème et 6ème et jouer table 1 tout du long grâce à nos match-ups favorable en ronde 1 (Tyra a même réussi à attendre la fin du match pour aller vomir cheers), on est donc content de nous Very Happy

    Brute Nantaises : vainqueurs de 100% des Coupes des Voraces !


    _________________

    avatar
    Acryosis
    Furet de Bibliotheque

    Messages : 24780
    Date d'inscription : 18/09/2009
    Localisation : Rennes

    Feuille de Club
    Nom du Club:
    Roster:

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Acryosis le Jeu 26 Avr - 21:04

    ET le résumé de notre capitaine Smile

    http://bloodbowlclub.com/news/88


    _________________


    Contenu sponsorisé

    Re: Coupe des Voraces (Lyon, 21-22 avril, équipe de 4)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Mai - 17:32